Histoire d'un commerçant expérimenté

La logique au trading pourrait se résumer en une phrase: « toutes les données accessibles se reflètent dans les coûts »

Il y a un si grand nombre d’indicateurs, qu’est-ce qu’il serait souhaitable que je prenne?

RSI: Indice de Force Relative, Bande de Bollinger, Moyennes Mobiles, ATR : Average True Range, MACD : Moving Average Convergence Divergence et de nombreux instruments différents accessibles.

C’est le piège classique. De nombreux marqueurs et d’indicateurs existent en ligne……. Au début, nous devons prendre n’importe quel nombre dont on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’il soit aussi général qu’il serait aussi prudent, mais au bout du compte, le leadership de base est confus et les indicateurs s’annulent mutuellement. « Il ne faut pas oublier que les indicateurs sont TOUS basés sur le montant ou le pourcentage des coûts. De cette façon, avoir 15-20 marqueurs est totalement inutile et interfère avec la lecture du tableau. Dans le cas où votre graphique a plus de 5-6 pointeurs à ce moment-là, il y a un problème, vous devez faire des améliorations.

Mais il vaut mieux ne pas en abuser non plus: après trois ou quatre ans, cela ne fait pas vraiment une grande différence, étant donné que, quoi qu’il arrive, ils sont tous fondés sur des informations similaires.

De plus, il est prudent de consolider un chiffre réaliste et un marqueur spécialisé plutôt que deux pointeurs spécialisés. En conséquence, nous aurons deux angles distincts avec un objectif final spécifique pour étudier un marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *